29/04/2008

Slam

Dernièrement comme je l'ai signalé, votre serviteur se prend des vélléité d'écriture. C'est à la suite d'un reportage sur le slam et plus particulièrement sur Grand Corps Malade que j'ai pondu le truc qui va suivre. J'en suis pas tout à fait satisfait, et c'est un premier essai dans le style...J'attends vos commentaires et conseils...

Chiens et Loups 

 

Il est des jours et des moments ou tu voudrais hurler

Comme un loup, comme un fauve, un animal blessé

Colère, souffrance, révolte et amertume

Que tu voudrais en une nuit hurler à la pleine lune

"La force du loup c'est le clan. La force du clan c'est le loup"

Mais c'est toujours tout seul que tu te prends les coups

Tu t'abats,  tu te caches et  tu lèches tes plaies

Certaines s'infectent salement et ensuite tu hais

Tu hais l'amour, tu hais les gens, tu hais l'espoir

Et puis tous ces moments avec elle dans le noir

Mais plus encore tu te hais d'avoir un jour rêvé

D'une vie parfaite, tendre passée à ses côtés

Tes lèvres se retroussent sur un rictus cynique

T'es pas un loup mais juste un chien de cirque

Tu baves, tu grognes et parfois r'mue ta queue

D'autres maîtresses viennent mais ca ne va pas mieux

T'es pas un loup mais juste un chien meurtrit

Rongé par la douleur dans un coin tu gémis

Pour un loup une louve, la nature est bien faite

Mais pour les chiens, les hommes, toujours la prise de tête

Alors tu baves, tu grognes, remue ta queue parfois

Et tu chasse la femelle, libido aux abois.

Plus d'illusions, plus de passions, dans la raison tu fuis

Tes sentiments contrôlés  tout au fond tu enfouis

T'aimerais aimer comme avant, sans aucune condition

Mais avant ça mon pote t'apprendra le pardon

Celui qu'on donne, celui qu'on reçoit

Mais plus encore mon pote celui que l'on se doit

Rien n'est acquis dans ce monde, tout se balance

Tout peut changer en une seconde et ça te fout la transe

Dans tes oreilles Noir Desir chantent les Ecorchés

Tu voudrais de la tendresse, t'as que d'l'obscurité

T'es pas un loup mais juste un chien perdu

C'tait pas une louve mais une chienne qui t'as eut

Tu baves, tu grognes et parfois remue la queue

En espérant qu'un jour le temps soigne tes bleus

T'y crois plus réellement aux promesses sacrées

Pas plus que tu n'arrive vraiment à les abandonner

Tu rêves d'une nouvelle louve, être le mâle alpha

De recréer une meute avec des p'tits à toi

T'es pas un loup, mon pote, mais juste un chien battu

Ca n'existe pas les louves ou t'en a jamais vu

Faut une fin à ce slam, quelque chose qui percute

Même un chien à besoin d'ça, quelque chose comme un but…

 

16:44 Écrit par Catalyseur dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Encore !!! Voilà un slam tout bonnement excellentissime ([i]et le "issime" est vraiment de rigueur[/i]). Un rythme soutenu, qui reste constant et ne s'épuise à aucun moment.

Juste un problème : un goût de trop peu ! Et où la zique qui va avec ? Et les autres slams en préparation ? Quand est-ce qu'ils seront publiés ?

Allez, allez, au boulot !!! Il faut que cela crâme !

Écrit par : bibheist | 01/05/2008

mais... alors, t'es pas mort noyé dans une chimay bleue ?

Écrit par : Anaïs | 30/05/2008

Magnifique ce grand hurlement !

Tellement vrai qu'on en regrette de ne pas être resté un petit loup, près d'Akela.

Bravo et merci!

Amitiés

Marc (alias Yogi l'ours (pas Baloo))

Écrit par : marc charlier | 11/09/2010

Les commentaires sont fermés.