02/01/2008

02/01/2008...premier jour de travail d'une nouvelle année...

Salut...salut vous qui êtes de l'autre côté à lire ces quelques lignes...quelques blogueur "d'avant", quand j'écrivais...très irrégulièrement cela va de soit... dont la plupart ont déjà du disparaître de la toile...Salut à vous, les nouveaux qui tomberaient ici par un hasard un peu cynique dans le meilleur des cas...Un désoeuvrement ennuyé dans beaucoup d'autre j'imagine.

 Ah oui...j'oubliais le sempiternel, inévitable et totalement convenut : bonne année...et bonne santé, hein !?!...Parce que tant que la santé va, tout va, n'est-ce pas ? BULLSHIT !!! Grrr...ben oui désolé, on ne se refait pas...au bout de deux ans d'absence je ne suis pas vraiment calmé...que du contraire...Je n'aurais pas la mauvaise fois de nier mes responsabilités mais bon, j'ai appris un truc de plus sur la liberté...Celle des autres peut vous coûter cher à vous...terriblement cher. Je ne parle pas de pognon évidemment...Vous me connaissez un peu...enfin, suffira de relire deux trois conneries pondues il y a longtemps...vous verrez...je parle en tripe, en larmes,  de celles qui vous cassent en deux et vous coupent les jambes au point que vous tombiez à genoux...Pas abattu, ce serait trop facile...Trop simple, trop direct voir totalement vulgaire...Juste un genou en terre en fait, le souffle court mais qui s'apaise...

Une année de lutte quotidienne vient de s'achever...contre la colère, la souffrance, la tendresse enfuie, les mots durs qu'on regrette mais pas tant que ça...On se bat tous les jours pour simplement assurer le quotidien...Bah, rien de bien extraordinaire...le boulot, les trajets, les factures qui tombent, le salaire trop vite dépensé, la fatigue, le stress, la pression...Pas le droit à l'erreur, jamais...Trop dur avec soi-même, trop dur avec les autres...Un nouvel an l'année passée, comme cette année à peu de choses prèt dans la forme, sinon dans le fond...Seul et apaisé tout autant que cruelle blessé de l'être...Seul mais pas isolé, non, ça non...Une famille formidable, des amis fantastiques...le boulot, ça va, sans plus...Puis je garde la maison...Je l'aime bien ma maison, celle qui était notre maison...On l'avait achetée pour ça...Notre foyer....

 

Maintenant, c'est ma maison...Il reste une malle de son arrière-grand mère et une vielle chaine hifi pourrie...quelques produits de beauté que je n'ai même pas pris encore la peine de balancer...6 mois pour reprendre toutes ses affaires...Elle aurait peut-être voulu les récupérer...ou elle s'en fout, ce qui est aussi bien...en fait ce n'était pas les trucs à elle qui restaient qui me travaillaient...ça je le sais depuis longtemps, 6 mois en fait...ce qui me bouffait les nerfs c'était de me dire que cela multiplirerait les occasions de devoir la voir...J'ai plus envie de la voir...de savoir si oui ou non ça va pour elle...de constater la dégringolade tellement systématique de ce qu'elle choisit de faire qu'on finirait par la croire volontaire...pauvre victime...Je te vois te débattre contre la vie, la vraie, celle que tu croyais qu'on croquait à pleine dent comme à la télé ou dans les dessins animés de tonton Disney...Alors ?...C'est comment la liberté sans Meg Ryan et Tom Hanks dans les premiers rôles ?

Moi j'ai des bons moments...Souvent en fait...J'en paie aussi le prix...il y en a toujours un et les abus ont le leur...Un peu plus en cette fin d'année...Tradition oblige, bien entendu. Enfin, pas trop non plus...Faut pas oublier que ce n'est qu'une trêve, le combat reprend toujours et ne s'arrête qu'avec son inéluctable conclusion qu'on se souhaite tous lointaine...bien entendu...donc repos, isolement, glande...on ne se refait pas...les petites bouffes à l'improviste...les verres en ville avec les potes...réveillon raz-le-bol, nervous breakdown...il était temps...6 mois sur ce tempo là, c'est pas bon, pas bon du tout...tequila, vin, petard...joli représentant du trentenaire divorcé (ou presque) relativement nanti et qui de toute façon s'en fout un peu de tout sauf de l'essentiel et surtout du superflu...et vice et versa.

"Tu couperais pas tes cheveux ?...Tu devrais te faire une bonne séquence relooking !...T'aurais plus de chance si t'enlevais l'anneau à ton oreille...Si tu veux trouver quelqu'un tu devrais raser ton bouc...etc,etc."...J'adore...Ca me fait sourire à chaque fois...pas un vrai beau sourire non...un sourire en coin, entre je m'en foutiste et cynique...Nom de nom ! Mais qu'est-ce qui vous fait croire qu'à 33 ans, là maintenant, tout de suite après 9 ans et demi de vie commune à porter la quasi totalité des responsabilités fondamentales et concrète de la vie au quotidien dans un couple...Qu'est-ce qui vous fait croire que j'ai envie de retrouver quelqu'un maintenant ? Et qu'est-ce qui vous fait croire que je vais me refaire la vitrine pour mieux me vendre et ressembler à tout sauf moi ?...Pfffttt...Rien qu'à imaginer les étapes inévitables de la "parade amoureuse du mâle en rut à la recherche de sa femelle compréhensive" je suis fatigué...En offrant le premier café je suis déjà gonflé à imaginer la suite du processus...Trop énergivore...on verra ça en son temps, pour l'instant je m'occupe de moi et c'est déjà pas mal.

Vous l'aurez comprit, Catalyseur est de retour (ouaip, j'aime bien me la peter et parler de moi à la troisième personne, je trouve ça délicieusement arrogant et beauf' à la fois !)...Ca pourrait saigner...peut-être...ou pas...

09:41 Écrit par Catalyseur dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.