19/01/2006

Séquence : "Aucun intérêt mais c'est marrant (ou presque)"

Quand les scénaristes de la mythique série Star Trek ont créé la race des Klingons ils ont voulu aussi créer un mode de langage qui leur était propre. Pour ceux qui ne connaissent pas Star Trek, les Klingons sont en fait les méchants extraterrestres belliqueux qui font tout plein des misères à Hooker...euh...Capitaine Kirk...Enfin, c'est le même.

 

Bref !...Il fallait que cette langue soit la plus "alien" et malsaine possible tout en restant intelligible pour le commun des téléspectateurs. Après moultes recherches ils ont trouvé comment y parvenir...Ils se sont dit que le truc le plus glauque et tordu qu'on puisse trouver comme construction grammaticale c'est le rejet du verbe en fin de subordonnée....

...

...

...

...

Ca me rappele de mauvais souvenirs de secondaire...

...

...

...

...

Ah oui, je me souviens...

...

...

...

...

C'est comme en neerlandais !...Les Klingons parlent donc le flamand !

10:22 Écrit par Catalyseur | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

18/01/2006

On vit une époque formidable !

J'aime bien lire les dépêches insolites et les histoires délirantes qu'on peut trouver sur les pages d'information de certain site grand publique. Ca m'amuse toujours et ca fait des sujets de conversation moins casse-couille que le temps ou les histoires mesquine de bureau autour de la machine à café.

 

Je vois donc dernièrement qu'à Bruxelles s'est déroulé la première "cuddling party" organisée en Belgique. Curieux je découvre l'article. Il s'agit donc d'une soirée qu'on pourrait qualifier de "soirée calin". Les participants se font des massages, se prênent dans les bras pour se serrer très fort, se caresser tendrement le visage, etc. Le tout est animé par les organisateurs qui brisent la glace entre les participants sur un mode ludique dans le style danse dos-à-dos et autres choses du genre. Evidement toute dimension sexuelle est bannie sous peine d'exclusion immédiate de la soirée donc interdiction de passer les mains sous les vêtements ou tout autre geste déplacé.

 

Je reste perplexe et vaguement mal à l'aise face à l'idée. Tout d'abord la première image qui me vient à l'esprit est celle d'Edward Norton pleurant à chaude larme entre les deux protubérances mamaires du chanteur (oui, chanteur, au masculin !) Meat Loaf dans le film de David Fincher "Fight Club". Comment ne pas s'imaginer en la circonstance que votre cuddling partner pourrait être un espèce de phacochère en manque d'affection, suant et puant, la bave aux lèvres...Et encore, la je m'imagine la chose en tant qu'homme et non à la place d'une fraiche et sympathique jeune femme qui verrait ce style d'engin se pointer face à elle. Je n'ai rien contre les contacts physiques au quotidien mais au moins que je puisse choisir avec qui et comment.

 

Mais hors ces considérations hygiéniques ce type de concept me désespère du monde dans lequel on vit. Parce que cela signifie qu'on en est au stade ou dans nos villes il y a des gens tellement isolés, stressés et en manque d'affection qu'ils en sont réduit à se réunir ensemble sous l'égide d'un organisateur pour s'offrir l'un à l'autre une sorte d'erzatz de complicité, de tendresse ou plus prosaïquement d'un contact personnel. Ca craint à mort !!!

 

Je ne vais pas me la jouer "retour à la terre et à la vie en communauté à faire pousser des chèvres et élever des tomates en ardèche" mais tout de même...La vie rurale avait cela de bon c'est qu'on connaissait ses voisins et qu'il était tout de même plus facile de rencontrer les gens. Cela n'est absolument pas impossible en milieu urbain, entendons-nous bien, mais on ne peut pas dire que l'ambiance générale de la ville pousse aux relations interpersonnelles de qualité. Tout est aseptisé, lisse, politiquement correct, sécuritaire, branché, innovant, neutre sous l'étiquette de l'originalité (Be Yourself !...Comme tout le monde !), individualisé, égoïste voir égotiste...pfftt...Et tant pis pour ceux qui n'adhèrent pas.

10:06 Écrit par Catalyseur | Lien permanent | Commentaires (50) |  Facebook |

Nouvelle année

Comme d'hab' ca fait un bon mois que je n'ai plus rien posté sur mon blog...la routine quoi. Mais aujourd'hui me vient une petite envie de m'y remettre. Ceci dit elle est petite l'envie parce qu'au final je n'ai rien de bien particulier à dire et parler pour ne rien dire ce n'est pas vraiment dans les habitudes (quoique ?).

 

Bon, tout d'abord je découvre les nouveaux menu des skynetsblogs et un nouveau design "gothique" qui me plait tout de même mieux que l'ancien donc : adjugé. Bon, je ne peux pas dire que je sois gothique, du moins je ne le suis plus depuis un bon moment et même alors je ne l'étais pas vraiment mais plutôt le style grungy-hardos-biker-gothique selon l'humeur du jour. Mais en tout cas ca correspond plus au style global de la musique et plus généralement de l'univers artistique qui me plait.

 

Sinon, ben...euh...ah oui...Bonne année. Il parait que ce n'est pas trop tard pour le dire jusque fin janvier si j'en crois les déclarations bien sérieuses de mes collègues de boulot. Pas convaincu le Catalyseur mais on fait bonne figure tout de même...Donc "smack", "smack", "smack" (3 bises à la nouvelle année, c'est la tradition il parait !).

 

En parlant de tradition, il parait aussi que les eskimaus on celle de prêter leur femme à leurs invités. Ils ont aussi une autre tradition les eskimaux, c'est que leurs femmes sont moches !  ...Et par honnêté intellectuelle (et accessoirement pour m'éviter un procès pour plagiat) j'avoue que cette feinte débile est de Patrick Timsit dans un de ses premiers spectacles.

09:40 Écrit par Catalyseur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |